Mgr Delville a présidé son premier Te Deum!

Portrait - Copy Prov Lg Serv Comm

Le 21 juillet dernier, à l’occasion de notre fête nationale, Mgr Delville a présidé le Te Deum célébré en la cathédrale Saint-Paul à Liège. Vous trouverez ci-dessous son message d’accueil et son introduction à la prière qu’est le Te Deum.

Mesdames et Messieurs en vos titres, grades et qualités, chers Frères et Sœurs chrétiens, chers concitoyens,

La fête nationale que nous célébrons aujourd’hui sera marquée d’une pierre blanche dans l’histoire de la Belgique ! C’est la première fois depuis la prestation de serment du roi Léopold Ier le 21 juillet 1831 qu’une fête nationale est marquée simultanément par l’abdication d’un roi et la prestation de serment de son successeur. Aujourd’hui le roi Albert II vient d’abdiquer en faveur de son fils, et le roi Philippe prêtera serment dans ¾ d’heure. Ce Te Deum a la particularité d’être chanté à l’heure même où il n’y a pas de roi ! Mais, comme on dit, « Dieu reconnaît les siens » ! Nous pouvons donc vivre cette célébration en remerciement pour notre roi sortant et en prière d’espérance pour le roi entrant.

Mais c’est pour toute la nation que nous prions aujourd’hui. Notre pays vit un moment exceptionnel grâce à l’achèvement de la réforme de l’État, qui a été entreprise par le gouvernement actuel, après 541 jours de crise. Récemment a été conclu en outre un accord entre partenaires sociaux sur l’harmonisation des statuts ouvrier-employé. C’est un nouveau visage du pays qui s’offre à nous, avec davantage d’autonomie aux régions et aux communautés et donc davantage de responsabilités. Cette diversification ne doit pas nous éloigner les uns des autres, mais au contraire favoriser les contacts entre régions,  et entre citoyens des régions, grâce au respect de l’identité de chacun. Car le pluralisme belge, comme disait hier le roi Albert II, « est une richesse démocratique précieuse ». La rencontre des cultures latine et germanique est le creuset où s’est formé la Belgique depuis le haut moyen âge. Saint Lambert, patron du diocèse, dont les reliques reposent dans cette église, en est un bon exemple : il provenait de Maestricht et parlait une langue germanique ; mais il résidait souvent dans le village de Liège, en région de langue romane, où il mourut vers l’an 700.

Rencontre des cultures signifie en outre aujourd’hui, à l’heure de la mondialisation, l’accueil de l’immigré et de l’étranger. Rencontre des cultures signifie promotion de l’Europe, dans un travail qui porte la paix sur des terres naguère encore en guerre : je pense en particulier à l’entrée de la Croatie dans l’Union européenne au début de ce mois. Rencontre des cultures signifie encore un rapport renouvelé et revigoré avec l’Afrique, spécialement « l’Afrique Centrale, avec laquelle nous avons tissé tant de liens et qui traverse aujourd’hui tellement d’épreuves », pour reprendre les mots du roi.

Cette solidarité transcontinentale nous invite à affronter avec courage la crise économique mondiale et ses manifestations locales, dans une attention constante aux plus pauvres et dans le souci du respect de la justice sociale.

En travaillant ainsi au bien commun, chacun d’entre nous à son poste de responsabilité, peut profiter de ce Te Deum pour vivre un sentiment de reconnaissance pour le travail accompli et pour chercher des forces neuves afin de relever les défis qui nous attendent.


Introduction à la prière du Te Deum

Le chant du Te Deum, qui va suivre, nous entraîne dans la contemplation de Dieu. Il décrit Dieu dans sa paternité et dans son universalité ; ainsi le Te Deum élargit notre regard aux dimensions de l’univers et du mystère de la vie. Il nous tourne ensuite vers le Christ, fils du Père, et souligne son engagement envers l’humanité, par le don de sa propre vie ; ainsi ce chant ouvre notre cœur au sort de chaque être humain. Enfin, il insiste sur le sort de la nation et invoque le salut pour le peuple : il permet ainsi à chaque citoyen d’exprimer ses désirs, ses angoisses et ses attentes. Si la fin du texte est composée de versets des psaumes, l’ensemble est dû à la plume de saint Nicétas, évêque de Remesiana († 414), dans l’actuelle Serbie. Ce texte fait donc le pont entre Orient et Occident, et manifeste cette Europe à deux poumons dont parlait le pape Jean-Paul II.

+ Jean-Pierre Delville
Évêque de Liège

(Photo: © Province de Liège – Service Communication)

Publicités

La procession d’entrée… comme vous ne l’avez peut-être pas vue!

ProcessionEntree (13)

A 14h45, la procession se formait dans une aile du cloître de la Cathédrale, sortait par la rue Bonne-Fortune, longeait la Cathédrale par la place Saint-Paul, la rue Tournant Saint-Paul et arrivait sur la place Cathédrale, où elle entrait par « la grande porte ».

Dans l’ordre…

* Un acolyte portant la croix ; deux acolytes portant un cierge

* Un acolyte portant l’encensoir ; un autre avec la navette (réserve d’encens); d’autres acolytes accompagnés par le diacre Michel Feron

* Un diacre, Jacques Puissant

* Un diacre, Henri Thimister, portant l’évangéliaire (livre des lectures extraites de la Bible lues pendant les célébrations), qui lira plus tard l’Évangile du jour

* Les prêtres concélébrant : membres du conseil épiscopal, chanoines, doyens et autres membres du conseil presbytéral, professeurs du séminaire

* Mgr Jean-Pierre Delville accompagné de deux prêtres « assistant » ou « accompagnateurs » : l’abbé Alphonse Borras et l’abbé Désiré Van Ass

* Les évêques

* Les évêques co-consécrateurs :  Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la Famille, et conseiller spirituel de la communauté Sant’Egidio;  Mgr Aloys Jousten, évêque émérite de Liège; Mgr Giacinto Berloco, nonce apostolique; Mgr Johan Bonny, évêque d’Anvers

* Mgr André-Joseph Léonard, qui préside la première partie de la célébration, avec un futur diacre, Guy Schyns.

Les célébrants et diacres portent des ornements rouges (couleur de l’Esprit Saint) ou dorés (couleur des jours de fête).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Les photos sont de Geneviève Bricoult)

Des frères orthodoxes étaient présents…

FreresorthodoxesPF

… et leur site http://www.orthodoxia.be/Z-Nouvelles_2013/Ordination_Mgr_Delville.html s’en fait l’écho, citant les personnalités participant à la célébration: « L’Église Orthodoxe en Belgique y fut représentée par le Métropolite Panteleimon de Belgique, représentant officiel et président de la Conférence épiscopale Orthodoxe du Benelux, accompagné de son évêque auxiliaire, Mgr Athénagoras de Sinope, l’Archevêque Simon (Patriarcat de Moscou), le Protodiacre Alexandre Kurjatkin et l’Higoumène Guy Fontaine. Le Métropolite Athanasios d’Achaïe (Directeur du Bureau de l’Église de Grèce auprès de l’Union Européenne) y était également présent. »

Au départ de cette page, une très belle sélection de photos (cliquez sur ‘L’album de l’ordination’ dans la colonne de gauche)!

(Photo de cette page: Geneviève Bricoult)

L’ordination épiscopale en dessins

Ces jolis dessins de l’ordination épiscopale de Mgr Delville sont dus au talent de l’aquarelliste et catéchiste Marie-Jeanne Hanquet, dont beaucoup de catéchistes connaissent le livre 1.500 dessins pour la catéchèse, et dont beaucoup de Liégeois savourent les aquarelles! Nous remercions l’artiste de nous permettre de vous partager ces dessins.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Marie-Jeanne Hanquet expose à Spa, jusqu’au 1er août, à la Salle Quirin, dans les jardins du Casino.

Pour connaître son travail: http://www.mjhanquet.be/

Pour réécouter la célébration de l’ordination…

RCFLiege

… c’est tout simple! Téléphonez chez RCF Liège 04 237 00 71 pour fixer rendez-vous: vous arrivez avec votre clé USB et RCF vous copie la célébration sur votre clé!

C’est un service gratuit de RCF Liège a qui retransmis toute la célébration de l’ordination épiscopale de Mgr Delville, en direct, grâce à une équipe de 4 personnes sur place à la Cathédrale.

Nous en profitons pour vous rappeler que RCF Liège vit grâce aux dons des auditeurs heureux :-)! Si vous faites partie de cette catégorie, nous sommes sûrs que vous aurez le coeur encore plus léger en faisant un virement sur le compte 340-1311935-48: nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien, qui permettra de faire d’autres auditeurs heureux!

En ook in het Nederlands!

De Morgen

http://www.demorgen.be/dm/nl/989/Binnenland/article/detail/1668972/2013/07/14/Mgr-Delville-aangesteld-als-nieuwe-bisschop-van-Luik.dhtml

Het Laatste Nieuws

http://www.hln.be/hln/nl/957/Binnenland/article/detail/1668972/2013/07/14/Mgr-Delville-aangesteld-als-nieuwe-bisschop-van-Luik.dhtml

(Bedankt, François!)